Les Français aiment les pommes puisqu’ils en mangeraient entre 15 et 20 kg par an et par personne ! Nous pouvons tous citer 4 ou 5 sortes de pommes de tête et il s’agit souvent des marques les plus vendues dans nos supermarchés. Ce que certains ignorent peut-être, c’est qu’il existe plus de 10 000 variétés de pommes dont une partie sont cultivées en France !
Nous vous avons listé quelques dizaines de variétés de pommes françaises sur la carte ci-dessous pour vous faire découvrir ou re-découvrir les pommes de vos régions ! Partez à la découverte de la Belle de Pontoise, de la Coquette d’Auvergne, de la Rubinette de la Patte de Loup ou encore de la Reine de Mai.

Quelles-sont les grandes familles de pommes françaises ?

  • Les pommes de moisson : ces pommes sont mûres en même temps que les moissons de blé et d’avoine.
  • Les Locards : leurs arbres sont vigoureux et produisent beaucoup de fruits. Ces pommes de gros calibre sont autant utilisées pour les pâtisseries que pour le jus ou le cidre.
  • Les Calvilles : elles sont reconnaissables par leur couronne (la partie qui entoure l’œil de la pomme) bosselée.
  • Les Rambours : ces pommes sont grosses et non symétriques (cette caractéristique est due à un défaut de pollinisation.
  • Les Pigeonnets : elles ont une forme caractéristique conique allongée.
  • Les Reinettes : cette appellation concerne des pommes diverses et variées réputées pour être les meilleures dans différentes régions.

On distingue les pommes à couteau, intéressantes pour leur chair crue, des pommes à cidre qui sont produites pour leur jus et des pommes à cuire. Certaines variétés de pommes comme la Gros Damelot ou la Jambe de Lièvre sont appelées « pommes à deux fins » et sont aussi intéressantes pour leur chair que pour leur jus.

Les pommes pommes à cidre ont des propriétés différentes et elles doivent généralement être mélangées pour obtenir un cidre équilibré au niveau du sucre, de l’amertume et de l’acidité. On classe les pommes à cidre dans cinq familles :

  • Les pommes acides : riches en acides maliques, elles apportent la fraîcheur au cidre.
  • Les pommes douces-amères : contenant peu d’acidité et beaucoup de tanins, elles resent douces et fruitées.
  • Les pommes douces : peu acides et peu amères, elles apportent le sucre nécessaire à l’équilibre du cidre.
  • Les pommes amères : riches en tanins et en acidité, elles procurent son caractère et sa couleur au cidre.
  • Les pommes complètes : riches en sucre, en acididité et en tanin, elles peuvent être utilisées à elles seule pour produire du cidre.

A quel moment récolter les pommes de France ?

On peut également classer les pommes françaises selon leur période de récolte et de consommation :

  • Les pommes précoces : elles sont récoltées à partir d’août peuvent être consommées durant les semaines suivantes.
  • Les pommes de mi-saison : elles sont récoltées dès mi-septembre et peuvent être consommées durant les deux mois suivant la récolte.
  • Les pommes tardives : ces pommes peuvent être conservées plus longtemps. Elles sont récoltées en octobre et peuvent être consommées tout l’hiver. C’est l’une des raisons pour lesquelles les pommes peuvent être dégustées pratiquement toute l’année !

Variez les plaisirs et allez à la rencontre des producteurs de vos régions, c’est là-bas que vous trouverez des variétés de pommes françaises que vous n’avez sans doute jamais goûtées comme la Cabusse, la Coutras, la Bouquepreuve et la Jacques Lebel.