Les avantages des savons artisanaux

Vous en avez peut-être eu envie un jour mais n’avez pas encore sauté le pas ? Faire ses cosmétique soi-même compte pas mal d’avantages et est assez gratifiant mais il faut être minutieux comme on utilise des éléments corrosifs tels que la soude caustique. Commençons par les avantages des savons maison :

  • Vous contrôlez les ingrédients que vous utilisez : du choix des huiles de base aux essences. Vous savez qu’au bout du compte il n’y a aucune élément chimique non désiré dans votre produit tels que les parabens ou autres perturbateurs endocriniens. Vous pouvez aussi opter pour des huiles bio et issues de productions locales.
  • Vous avez la satisfaction de réaliser vos propres cosmétiques : c’est très gratifiant d’utiliser au quotidien un produit qu’on a fait avec ses petites mains. C’est toujours sympa à offrir en cadeau et croyez-nous, ça fait toujours plaisir aux gens qui les reçoivent !
  • Vous contrôlez votre budget : en choisissant des produits de qualité, votre savon vous reviendra un peu moins cher au kg que les cosmétiques des grandes enseignes alors pourquoi s’en priver ?!

Du côté des points de vigilance, nous en avons déjà parlé mais il faut être très précautionneux en préparant ses savons car la soude caustique (hydroxyde de sodium) est très corrosive pour la peau et les voies respiratoires. Il ne faut pas la confondre avec  les cristaux de soude (carbonate de sodium) et le bicarbonate de soude qui n’ont absolument rien à voir.

La Saponification à froid

Pour la recette que nous avons testé plusieurs fois  et que nous vous proposons, nous allons réaliser des savons par saponification à froid. Contrairement à la saponification à chaud (qui consiste à faire chauffer fortement la préparation), elle permet de garder les propriétés des huiles intactes et produit des savons plus hydratants. Elle est également beaucoup plus facilement réalisable et maîtrisable que la saponification à chaud qui requiert davantage de connaissances et de matériel.

Comment ça marche ? Pour réaliser des savons avec cette méthode, il faut toujours mélanger un acide gras avec de la soude caustique (voire de la potasse). La réaction chimique de ces deux éléments créent la glycérine et le savon qui mousse et nettoie.
La réaction de saponification ne se produit pas lors du mélange mais durant les heures et les jours suivant le moulage des savons. La soude caustique réagit petit à petit avec les acides gras (l’huile) encore après le démoulage et disparait en quelques semaines (environ 4 semaines). Cette période de repos se prénomme « la cure », elle permet à la réaction de se terminer et au savons de sécher et de se solidifier.

Recette savons coco verveine

Ingrédients pour une dizaine de savons :

  • 400g d’huile d’olive
  • 200g d’huile de coco
  • 85g de soude caustique NaOH – Hydroxyde de sodium (pure et en paillettes)
  • 200ml d’eau minérale
  • 20 à 30 gouttes d’huiles essentielles de verveine (ou de votre choix)

Matériel nécessaire :

  • Balance au gramme
  • Gants de protection
  • Récipient en pyrex (la réaction de la soude et de l’eau chauffe rapidement et fortement)
  • Second récipient (en verre)
  • Moules (de préférence en silicone pour faciliter le démoulage)
  • Cuiller en bois dédiée à la fabrication du savon
  • Mixeur-plongeant dédié à la fabrication du savon (utile mais facultatif)

Étape 1 : On commence avec le plus délicat, le mélange de la soude caustique et de l’eau (cette préparation doit se faire dans un endroit bien aéré ou dehors car la réaction produit des vapeurs qu’il ne faut surtout pas respirer). Dans un récipient en pyrex, versez l’eau et petit à petit ajoutez les paillettes de soude caustique (ne jamais verser l’eau sur la soude pour éviter les projections) en mélangeant avec une cuiller en bois pour faire fondre les cristaux. Au bout d’une minute plus ou moins vous verrez apparaître des vapeurs et le liquide va chauffer fortement. Lorsque vous avez dilué l’ensemble de la soude caustique, laisser reposer le mélange jusqu’à ce qu’il retombe plus ou moins à 30°C (si la préparation est trop chaude, la réaction avec les acides gras risque d’être trop rapide).

Étape 2 : Pendant que le mélange eau et soude caustique refroidit, faire chauffer très doucement le mélange d’huile d’olive et d’huile de coco jusqu’à ce que l’huile de coco ait fondu et retirer immédiatement du feu (la préparation ne doit pas trop chauffer ni bouillir et doit retomber à 30°C pour la suite de la recette).

Étape 3 : Une fois les deux préparations à bonne température (environ 30 degrés) et bien diluées il faut les mélanger. Dans un saladier en verre (ou une autre récipient assez grand), verser d’abord le mélange d’huile et incorporer doucement le mélange eau-soude caustique. Pour le mélange, utiliser un mixeur plongeant pour une « trace » plus rapide et un mélange plus homogène. Vous pouvez également mélanger à la main avec une cuiller en bois mais la « trace » (moment où le mélange s’épaissit comme de la crème pâtissière) risque de prendre des dizaines de minutes.  Avec un mixeur, la trace apparait au bout de quelques minutes (3 à 5 minutes) . Au moment où la préparation s’épaissit comme une crème patissière, arrêter de mixer, ajouter les huiles essentielles pour le parfum et mixer à nouveau 30 secondes pour mélanger le tout.

Étape 4 : Ensuite, sans trop tarder car le mélange s’épaissit assez rapidement, mouler le mélange. Vous pouvez utiliser des moules en silicones pour la pâtisserie mais vous pouvez aussi utiliser une brique de lait ou de jus de fruit lavée et découpée sur le dessus pour des savons carrés-rectangulaires.

Étape 5 : Recouvrir les moules de papier alimentaire et laisser sécher 12 heures. Le savon aura alors durci mais il sera toujours malléable donc il faudra le démouler délicatement afin de ne pas le déformer avant le séchage. Si vous avez moulé le savon dans un récipient unique comme une brique de lait, après les 12 heures de repos, découpez délicatement à l’ide d’un cutter le carton de lait et arrachez-le doucement afin de ne pas casser le savon. Ensuite, découpez le bloc en savonnettes à l’aide d’un fil de fer ou d’un fil à couper le beurre (ou avec un couteau bien affuté pour ne pas laisser trop de marques sur les savons). Vient ensuite la période la plus frustrante mais la plus nécessaire, le séchage et la cure. Vous devrez laisser reposer les savons démoulés pendant minimum 4 semaines avant de les utiliser (nous vous conseillons pour cette recette de les laisser reposer 6 semaines). Au bout de cette période de cure, vous pouvez les utiliser sur vos mains et pour votre corps car cette préparation produit un savon très doux. Il est normal qu’après la cure l’odeur des huiles essentielles soit fortement atténuée et elle disparaitra petit à petit au bout de quelques mois. Les savons se conservent néanmoins et gardent leur propriété pendant plus ou moins un an.

Étant donné qu’avec cette recette vous réaliserez une dizaine de savons, vous serez tranquilles pendant quelques mois et pourrez en offrir à vos proches !