Après avoir étudié durant quatre ans le modèle économique mis en place par la Ferme du Bec Hellouin en Normandie, l’INRA (l’Institut national de la recherche agronomique) a affirmé que la permaculture pouvait être un mode de culture rentable. Il a été démontré qu’un agriculteur cultivant sur une parcelle de 1000 m² selon les principes de la permaculture, pouvait être rémunéré correctement (aux  alentours de 1500€ net) dans des conditions de travail décentes (42 heures / semaine) . Habituellement, les petites exploitations agricoles sont implantées sur plus de 10 hectares ( = 100 000 m²) et les producteurs de ces dernières n’arrivent pas toujours à vivre décemment de leur activité.

En quelques mots, la permaculture appliquée à la culture de la terre a pour objectif de cultiver des fruits et légumes de manière plus raisonnée et réfléchie, tout en gardant un bon rendement. Produire sans utiliser de pesticides, d’engrais, d’OGM ni même d’énergies fossiles, c’est possible ! En témoignent Perrine et Charles Hervé du Bec Hellouin (que vous avez pu apercevoir dans le film « Demain »), qui n’avaient aucune formation en agriculture et qui ont pourtant réussi à créer un modèle de culture productif respectueux de la terre.


A la ferme du Bec Hellouin, on expérimente, on associe les plantes et les animaux, à la recherche des symbioses entre les différentes espèces. Le compost et le paillage remplacent les produits phytosanitaires. La méthode de maraîchage prônée repose évidemment sur les principes de permaculture, mais aussi sur les connaissances des anciens maraîchers et sur l’utilisation de technologies modernes  telles que les serres déplaçables  et les semoirs multi-rangs de précision.

Retrouvez une présentation de la Ferme du Bec Hellouin dans cette vidéo :