Le kéfir de fruit est composé de ferments et de bactéries proches de ceux qui composent le yaourt. Si vous souhaitez en savoir plus sur les boissons probiotiques, je vous invite à parcourir notre article sur le Kéfir et le Kombucha.

Voici la recette que j’ai moi-même appliquée pour ma production de kéfir de fruit. Les grains de kéfir de fruit que j’ai reçus avaient été conservés dans un liquide sucré par la dame qui me les a offerts. Je les ai simplement rincés à l’eau minérale avant de les utiliser. Ne mettez jamais au contact du kéfir l’eau du robinet car elle contient du chlore qui le détruit. Ne touchez pas non plus votre kéfir avec du métal, optez pour une cuillère en bois et une fine passoire en plastique.

Le kéfir doit être conservé dans de l’eau minérale à température ambiante avec du sucre si vous souhaitez qu’il se reproduise et dans de l’eau minérale au frigo si vous en avez déjà assez. Ne refermez pas le pot dans lequel le kéfir est conservé car la fermentation produit du gaz. N’hésitez pas à changer l’eau des grains une à deux fois par semaine. Vous pouvez laisser vos grains dans de l’eau au frigo un mois sans y toucher, vous n’avez donc aucun souci à vous faire si vous partez en vacances.

 Ingrédients pour la réalisation d’1 litre de kéfir de fruit

 

  • 1 litre d’eau minérale
  • 20-30 grammes de sucre (sucre de canne ou de betterave)
  • 2 figues séchées bio
  • 3 rondelles de citron bio
  • 30-40 grammes de grains de kéfir de fruit

Lorsque vous achetez les figues séchées bio, faites attention à ce qu’elles ne soient pas coupées en deux ou percées car lorsque vous récupérerez vos grains de kéfir après la 1ère fermentation, ils risquent d’être plein de grains de figues difficiles à récupérer.

Dans un grand bocal en verre, placez votre kéfir, vos figues, votre sucre et vos rondelles de citron. Ajoutez ensuite 1 litre d’eau minérale et mélangez le tout avec une cuillère en bois pour que le sucre fonde dans le liquide. Sans refermer le bocal, placez une étamine ou une gaze (ou un autre tissu laissant respirer le liquide) sur le dessus à l’aide d’un élastique (voir les photos) afin d’éviter que des moucherons tombent dans votre boisson. Il est important de ne pas refermer hermétiquement le bocal car lors de la fermentation le kéfir produit du gaz, c’est ce qui le fait pétiller.

Laissez fermenter votre préparation dans un endroit sombre (pas directement exposé au soleil) à température ambiante entre 24h et 36h (je place mon bocal dans une armoire pour qu’il soit totalement à l’ombre). Je laisse fermenter mon kéfir pendant 24h pour la F1 (première fermentation). Généralement, au bout de 24h, vous verrez les figues remonter. Filtrez le liquide à l’aide d’un chinois ou d’une passoire en plastique pour récupérer les grains de kéfir, le citron et les figues. Les figues se mangent telles quelles (certains en font de la confiture ou des pâtisseries) et le citron peut être conservé au frais pour une seconde utilisation.


Vous pouvez dès à présent consommer votre kéfir en le conservant 2 à 3 jours au frigo. Vous pouvez également le faire repartir pour une seconde fermentation de 24h (sans grains) à température ambiante si vous souhaitez que votre kéfir pétille davantage ou soit un peu plus corsé. Durant la F2 (deuxième fermentation) vous pouvez en profiter pour parfumer votre kéfir avec des épices ou des fruits. Attention, même si les grains de kéfir ont été retirés, des particules sont toujours actives et en présence de sucre, elles fermentent et produisent du gaz. Si vous avez refermé votre bouteille (pour plus de pétillant),le bouchon risque d’exploser si vous avez ajouté du sucre en F2. Je vous conseille donc d’ajouter des petits morceaux de fruits pas trop sucrés (quelques quartiers d’agrume par exemple ou un peu de jus de citron) ou des condiments comme un bâton de cannelle ou un peu de gingembre (frais, sec ou confit). J’alterne personnellement les procédés (F1 / F1+F2) pour obtenir des kéfirs plus doux ou plus intenses. En F2, j’ajoute généralement un peu de jus de citron et quelques morceaux de gingembre frais.

Plus vous attendez avant de boire votre kéfir, plus il consomme le sucre présent dans la boisson et plus il devient acide et pétillant. Avec 24h (F1) à 48h de fermentation (F1+F2) à température ambiante, mon kéfir a un goût de limonade très fraîche avec de temps en temps des arômes de levure faisant penser au goût de la bière si je le laisse plus de 2 jours au frigo.

Vous avez maintenant toutes les clés pour réaliser votre propre kéfir de fruit. Pour savoir où trouver des grains de kéfir de fruit, rendez-vous sur  notre article consacré aux boissons probiotiques.